Elodie Hache

Soprano


Biography

Elodie Hache machte einen Abschluss in Musikwissenschaften an der Sorbonne in Paris und perfektionierte sich in Gesang mit Alexandra Papadjiakou. 

Unter den Wettbewerben war sie Finalistin bei der Montserrat Caballé Competition (2011), bei der Viñas Competition in Barcelona (2013), in Alcamo und Vivonne.

Sie war Mitglied des Atelier Lyrique dell'Opera National de Paris und debütierte Rollen wie Arminda in La Finta Giardiniera, Clarice in Il Mondo della Luna, Donna Elvira in Don Giovanni, The Female Chorus in The Rape of Lucretia, Phèdre in Rameaus Hippolyte et Aricie, und nahm an vielen Konzerten teil (Louvre Auditorium, Amphithéâtre Bastille, Palais Garnier).

Unter den debütierten Rollen sind noch zu erwähnen: Sandmännchen in Hänsel & Gretel am Palais Garnier und Sacerdotessa in Aida an der Bastille in Paris unter Philippe Jordan und das Cover von Chimène in Massenets Le Cid unter Michel Plasson.

Sie war Micaela in Carmen mit dem Paris Symphony Orchestra, Ortlinde in Die Walküre und Liú in Turandot an der Opéra de Rennes, Elena in Boitos  Mefistofele in Krakau, Lullys Armide beim Festival der alten Musik in Innsbruck, Vitellia in La Clemenza di Tito in Mulhouse und Saint-Etienne, wo sie auch Anna in Nabucco sang.  

Im Konzertfach sang sie in Rossinis  Stabat Mater, Poulencs Gloria mit der Slovak Radio und am Kuppelsaal in Wien, Prag, Pribram, Ravels Les chansons Madecasses an der Opera Bastille (Amphitheatre), Dvoraks Te Deum und Messe in D-Dur in Marseille, Händels Athalia mit dem Ensemble Diderot in Herblay.

JÜNGSTE und ZUKUNFTSTERMINE: La Baronne de Gondremarck in La Vie Parisienne und Blanche de la Force in Dialogues des Carmélites in Saint-Etienne. An der Opera National de Paris singt demnächst  Ines in Il trovatore und bohemienne/Choryphée in Meyerbeers Les Huguenots. In St. Etienne kehrt sie fürs Verdis Requiem zurück.  

BIZET: Carmen (Micaela)

BOITO: Mefistofele (Elena)

BRITTEN: The Rape of Lucretia (Female Chorus)

DVORAK: Te Deum - Messe in D-Dur

HÄNDEL: Athalia 

HAYDN: Il Mondo della Luna (Clarice)

HOFFENBACH: La Vie Parisienne (La Baronne de Gondremarck) 

HUMPERDINCK: Hänsel & Gretel (Sandmännchen)

LULLY: Armide (Armide)

MASSENET: Le Cid (Chimène) 

MEYERBEER: Les Huguenots (bohemienne/Choryphée)

MOZART: La Finta Giardiniera (Arminda) - Don Giovanni (Donna Elvira) - La clemenza di Tito (Vitellia) 

POULENC: Gloria - Les Dialogues des Carmélites (Blanche)

RAMEAU: Hippolyte et Aricie (Phèdre) 

RAVEL: Les chansons Madecasses

ROSSINI: Stabat Mater

VERDI: Aida (Sacerdotessa) - Nabucco (Anna) - Il trovatore (Ines) - Messa da Requiem

WAGNER: Die Walküre (Ortlinde)

"Les Dialogues des Carmélites" (Blanche de la Force)


"Pour servir cette magnifique vision, l’ensemble de la distribution a le mérite d’une diction absolument parfaite, qui permet de s’affranchir totalement des sous-titres.Nouvelle venue dans l’univers lyrique, toute de sensibilité et de musicalité, Elodie Hache se distingue des autres titulaires du rôle de Blanche de la Force par une belle intelligence du texte. On lui souhaite une carrière longue et bien remplie." Resmusica

"Avec une justesse de ton et une apparente simplicité qui sont la marque d’un travail intense et abouti, Élodie Hache est une Blanche de la Force aussi émouvante que convaincante, dans son angoisse comme dans ses élans de ferveur, dans sa volonté de maîtrise de soi comme dans son lyrisme passionné." www.forumopera.com

"Dans le rôle de Blanche de la Force, Elodie Hache – qui avait retenu notre attention in loco en janvier dernier dans La Vie Parisienne – s’avère d’une justesse idéale et d’une rare force de conviction, épousant par ailleurs, avec une belle facilité, l’ensemble de la tessiture. Excellente comédienne, la jeune soprano française parvient à traduire les angoisses de la jeune aristocrate, et trouve très certainement ses meilleurs moments dans l’entretien avec Madame de Croissy et dans la magnifique scène où son frère, le Chevalier, vient lui dire adieu. Une fine musicienne qui, avec davantage d’expérience du rôle, pourrait en devenir une interprète d’exception, ce qu’elle n’est pas loin d’être déjà." Opera online

"Pour couronner ce plateau d’exception, Elodie Hache donne vie à une Blanche saisissante de vérité, dont elle semble d’emblée avoir saisi tous les aspects. De pure et éthérée dans le premier tableau, la voix de la soprano française s’amplifie tout au long des scènes, véritable grand lyrique, déployant des trésors insoupçonnés de puissance et de magnétisme, la comédienne secondant la chanteuse, flamboyante d’implication dramatique. On suivra de près cette jeune interprète, auquel un brillant avenir semble promis." Classique news 

"Elodie Hache campe une Blanche intériorisée, qui semble parfois butée dans ses doutes. Résolue devant son père, faible au carmel, hébétée dans son retour à la vie civile, la composition est toujours juste, servie par un phrasé et une diction parfaits." Wanderer


La vie parisienne (La Baronne de Gondremarck


"Elodie Hache s’amuse d’effets de raffinement en baronne de Gondremarck, (...)" ConcertoNet

"Elodie Hache offre pour sa part une Baronne de Gondremarck tout à fait délicieuse!" TourteLaCulture.com

"La première emprunte l’attitude altière de la soprano Elodie Hache aux aigus légers et au timbre riche en couleurs. Parfaitement audible, elle offre une belle tenue de note vibrée avec goût. Lorsque, pour singer les cantatrices que son personnage vient d’écouter, elle déploie une panoplie de vocalises puissamment projetée, elle suscite la curiosité, d’autres rôles plus exigeants pouvant mettre en valeur ces qualités." Olyris

"(…) tandis qu’Elodie Hache – à la voix ample et rayonnante (…)" Operaonline


"Lully's Armide"


"In der Titelrolle brillierte die französische Sopranistin Elodie Hache durch ihre ausdrucksstarke Stimme, mit der sie auch ihre Zerrissenheit zwischen Liebe und Hass auf  Renaud blendend wiederzugeben verstand." Der neue Marker (Udo Pacolt)

"Sopranistin Elodie Hache verkörpert Zauberin Armide, die sich in ihren Erzfeind, Kreuzritter Renaud, verliebt, welcher sie schlussendlich zugunsten höherer Aufgaben (die Kollegen Ritter rufen) verlässt. Hache singt das als Spagat zwischen zart schönem Sehnen und bitterer, vokal durchaus kerniger Verzweiflung." Wiener Zeitung (Jörn Florian Fuchs)

"Elodie Hache ist als Armide ganz entschlossene Tragödin, ohne die Geschmeidigkeit ihres Soprans zu riskieren."  merkur.de (Markus Thiel)

Audio & Video
Blanche in LES DIALOGUES DES CARMELITES (extraits) Vitellia in LA CLEMENZA DI TITO - "Non più di fiori" Vitellia in LA CLEMENZA DI TITO - "Deh se piacer" Donna Elvira in DON GIOVANNI -  "A chi mi dice mai" Elena in MEFISTOFELE - "Notte cupa"
Images
Elodie Hache as Blanche de la Force in "Le dialogues de Carmelites" Elodie Hache as Blanche de la Force in "Le dialogues de Carmelites" Elodie Hache as Vitelli in "La clemenza di Tito" Elodie Hache as "Armide" Elodie Hache as Armide